1. Accueil
  2. > Article de Blog

Quand consulter un avocat en droit du travail ?

Par la rédaction _ Mise à jour le mercredi 02 janvier 2019 à 18:46:19 (UTC)


Prévenir les conflits au travail en demandant conseil

Pour éviter de se trouver démuni lors de problèmes au travail, il est impératif de ne pas rester isolé. Souvent décrié pour sa longueur, le Code du travail est cependant un élément protecteur du salarié car il permet de cerner un contexte légal. C'est-à-dire, en pratique, cibler l'aide juridique la mieux adaptée à la situation. Selon la taille de l'entreprise, le représentant du personnel et le délégué syndical seront à même de vous apporter un premier soutien. Selon votre affiliation à une organisation de salariés, vous pourrez même bénéficier d'une aide financière pour embaucher un avocat spécialiste en droit du travail.

Pour ne pas être pris de court, une anticipation des cas de figure à venir est importante. Si l'employeur cherche à se défaire d'une partie du personnel, il peut en effet le faire de façon correcte en proposant une rupture conventionnelle. Mais il peut aussi être tenté par un licenciement abusif en cherchant à coller une faute lourde au passif de l'employé de manière à ne pas lui payer d'indemnités. Suivant la zone géographique correspondant à la circonscription juridique dont vous dépendez (le territoire de la Cour d'appel) vous pourrez vous adjoindre les services d'un avocat droit du travail, tel que alteo-avocats.fr, présent à Montpellier, Bordeaux, Lyon, Marseille, Paris etc.

L'avocat spécialiste en droit du travail est un atout dans la négociation

En amont du déclenchement d'une procédure, l'avocat va jouer le rôle d'un coach, en examinant les meilleures issues. Praticien du droit expérimenté, il va lister les alternatives, contentieuses ou amiables. Si la situation est humainement difficile à vivre, l'avocat va permettre au salarié de prendre du recul en constituant un dossier de défense. Ainsi nul besoin de créer un contentieux préalable : si l'employeur comprend que l'employé a anticipé sa défense avec un professionnel, il aura tendance à proposer une négociation. Peut-être que vous serez dans cette situation.

Si votre dossier contient des éléments à charge très défavorables pour l'entreprise (climat de harcèlement, discriminations etc.), il sera opportun de négocier des indemnités de rupture nettement supérieures au minimum légal. Ceci dans la mesure où l'employeur prendra conscience qu'un recours au conseil des prud'hommes est perdu d'avance pour lui, sans compter les perspectives d'une médiatisation très défavorable.